The Sound of Scars

The Sound of Scars

  • Version :

"L'avenir était prometteur. Tous les voyants étaient au vert, ils auraient pu devenir un groupe de rock à succès qui passerait à la radio. Le groupe était absolument prêt pour un tel succès. Moi, je ne l'étais pas du tout, mais je ne le savais pas encore. Tout ce que j'en tirais, c'était l'envie de me tuer comme Kurt Cobain."

Life of Agony, groupe initialement issu de la scène hardcore new-yorkaise, a explosé avec son premier album "River Runs Red" sorti en 1993 et s'est très vite démarqué par un son singulier et la voix unique de son chanteur, Keith Caputo.

A la sortie de leur troisième album "Soul Searching Sun" en 1997, qui devait être celui du couronnement, Keith quitte le groupe et entame sa transition pour devenir Mina Caputo.

Ce documentaire revient sur la formation du groupe en 1989 par trois amis de longue date et raconte leur enfance marquée par les violences domestiques, les drogues, la colère, l'angoisse, la dépression et les pensées suicidaires. Des années plus tard, ils ont réussi à surpasser ces difficultés pour revenir encore plus forts, avec une nouvelle identité sonore et une nouvelle identité au sens propre. Life of Agony est ainsi le premier groupe de Metal ouvertement mené par une chanteuse transgenre.

Notre avis :

Un portrait intime et émouvant d'un groupe devenu le porte-parole d'une génération brisée et torturée. A travers l'ascension, la chute et la renaissance de Life of Agony, "The Sound of Scars" montre comment avancer et trouver son identité à travers la peine et les blessures, et surtout comment confronter ses démons grâce au pouvoir de guérison de la musique.

A noter que le groupe se produira au Hellfest 2022 le dimanche 19 juin sur la Valley.

Featuring :

Réalisateur·trice :